100000 caches actives en France


France Geocaching« La géocache ne pousse bien que là où elle est heureuse » (citation détournée)

Nous avons dépassé récemment les 100 000 caches actives en France ! En même temps, on fêtait la millionième cache aux USA, mais quand même le chiffre reste impressionnant ;-) Je me suis donc demandé comment étaient réparties et avaient évolué ces 100 000 caches. Grâce au site de référence Geo-Map d’Eolas, toutes sortes de statistiques sur les caches et géocacheurs français sont disponibles.

 Les caches

Les tradis occupent une écrasante majorité, plus de 80% des caches, environ 10% de mysteries et 6% de multi-caches. En moyenne 15% des caches sont archivées, avec des disparités selon le type de cache:  les multis sont les plus archivées en ratio, les earthcaches le moins – cela s’explique peut-être par le fait que les multis sont les plus « délicates » (plusieurs points qui peuvent chacun disparaître) et aussi peu visitées, alors que les Earthcaches restent souvent actives même si le propriétaire ne valide plus les réponses envoyées par les joueurs.

caches totalité

L’évolution annuelle est impressionnante avec une progression à 2 chiffres (chiffres 2014 partiels)…

repartition

Toujours plus de caches créées chaque année, presque 30000 en 2013, soit 80 par jour (avec des pics à 150 !). On voit ici la charge quotidienne de travail des 7 reviewers pour la France…

 derniers mois

Les placeurs

Sans surprise, le nombre de placeurs augmente d’année en année…

placeurs

Statistique intéressante, le nombre moyen de caches par placeur n’est pas très élevé : il y a pourtant en France plus de 200 personnes qui ont chacune placé plus de 100 caches, mais cela est compensé par les milliers d’autres qui ont en placé peu.

caches par placeur

Les régions

La région Rhône-Alpes a dépassé les 10000 caches, grâce notamment au plus grand nombre de placeurs en France (+ de 1300) dont entre autres Vilcanota (+ de 700 caches placées). Ensuite, dans un mouchoir de poche, plusieurs régions très actives…

régions

La région Poitou-Charentes a le plus fort taux de tradis (91%), probablement lié à son power-trail. La Franche-Comté se démarque largement sur le taux de multi-caches (12%): Les amis franc-comtois, si vous avez une explication, je suis preneur :-) [EDIT : Alderic me signale à juste titre que GPS Safari avait créé une centaine de multi-caches dans la région]. L’Ile-de-France possède le record de mystery caches (quasi 20%), on aime se faire mal au crâne, semble-t-il !?!

types régions

On voit ensuite que c’est l’Alsace qui est la région la plus dense en caches selon la superficie, il faut dire que c’est une des régions les plus actives depuis le début du géocaching en France.

régions superficie

Par contre, par rapport au nombre d’habitants, c’est la Champagne-Ardenne qui se démarque avec 360 caches pour 100 000 habitants.

régions habitants

Au niveau des villes, Paris tient la corde, mais d’autres villes très dynamiques sortent du lot (clin d’œil aux copains  caennais !). Ici la superficie ne joue pas puisque la statistique est calculée avec un rayon de 5km, peut-être plus la densité d’habitants ou aussi les zones moins urbanisées où poser beaucoup de caches (parcs, bois…).  Et bien sûr, l’émulation entre placeurs…villes

Les pays

En Europe, l’Allemagne est largement devant, la densité de caches y est également très forte.

europe

Mais par rapport aux USA, plusieurs états ont des volumes comparables aux pays européens… normal en somme, notre jeu est quand même parti de là-bas ;-)

europe et USA

Mais tout ceci n’est que statistiques et nombre de caches,  il y a bien d’autres critères qui rentrent en jeu pour illustrer la pratique de notre jeu dans notre pays et nos régions… A vous de vous faire votre propre avis sur ces chiffres ;-)

Et surtout comme le dit le célèbre site : « It’s not about the numbers » !

Voir aussi Project-GC, Geo-Map, Géocaching en région dans le sommaire.

Géocaching en Norvège


France Geocaching

God dag les géocacheurs ! J’ai eu la chance récemment de faire un beau voyage en Norvège, vers Stavanger (au sud-ouest) et je vous en fais profiter un peu. Cela faisait longtemps que je voulais voir des fjords, alors voila c’est fait !

La Norvège est un pays très dense en caches par rapport à la population, mais aussi par rapport à la superficie dans certaines zones  autour de grandes villes (seulement dans certaines zones car d’autres régions sont moins « hospitalières » et vides de caches). Ne voulant pas trop faire dans la quantité afin de plus profiter, il a fallu donc sélectionner par rapport aux points de favoris, aux lieux à visiter et aux types de caches que j’avais envie de voir :-)

 Preikestolen

Une des merveilles de la région, c’est le Lysefjord et en particulier Preikestolen (« Pulpit Rock »), une sorte d’avancée rectangulaire sur le bras de mer, accessible après une marche d’une à deux heures.

Beaucoup de touristes ici, mais il suffit  de grimper un peu au-dessus et de longer le fjord vers une seconde cache « Preikestolen Panorama », pour se retrouver quasi-seul.

Redescendu vers la côte, on peut aussi profiter de la vue sur l’entrée du fjord et de quelques caches, puis reprendre le ferry qui ramène vers Stavanger.

 Hana Runden et Melshei

Voici deux séries à multiples points de favoris car hyper-bricolées, dont le propriétaire m’a autorisé, voire même fortement encouragé à publier des photos spoiler pour « montrer que le géocaching peut être autre chose que des micros dans la nature » dixit Mikromidas. Travaillées et drôles, souvent très sympas pour les enfants, que du bonheur…

Une cache avec un hint mystérieux vous disant en gros « si vous aviez un besoin pressant, vous iriez par ici… » ;-)

tronc

Une autre où le placeur dit de faire attention à ne pas percuter un arbre !

voiture

Enfin une géocache bonus dont le descriptif indique à juste titre que les géocacheurs sont reçus ici comme des VIP… quel travail !

vip

 

Kjeragbolten

 Voici une autre merveille de la nature, à l’opposé de Preikestolen et au fin fond du Lysefjord, Kjeragbolten ou le rocher de Kjerag. Après une petite grimpette pour atteindre le plateau qui surplombe la vallée, on découvre ce paysage que je trouve fabuleux… Les caches deviennent alors accessoires dans ces moments-là.

 

Puis vient le moment de grimper sur Kjeragbolten, bloc erratique qui semble s’être coincé là après avoir été charrié pendant la dernière ère glaciaire… il y a un petit rebord derrière le bloc avec un anneau pour se tenir et monter sur le rocher, avec en-dessous le grand vide ! Je voulais me mettre debout, mais bizarrement mes jambes n’ont pas voulu, bizarre ;-)

 

 Et bien d’autres belles caches…

Difficile de les citer toutes, mais il y en a vraiment pour tous les goûts dans la région du Rogaland, des earthcaches souvent liées aux mouvements glaciaires, des caches « Projekt 81″ pour loguer toute la matrice dans les environs (par Cecton et Knuslet), beaucoup de caches Challenges (toutes les tailles de caches en 1 jour, alphabet, 20 jours à 20 caches chaque,chaque type de cache à la suite chaque jour, ponts, lieux de guerre…), une série de mysteries en forme de géo-art (Lurifaks par lefr) et des créations originales : une boite renfermant un ensemble d’outils liés à l’électricité et à une lampe UV à assembler pour faire apparaître une indication pour le logbook … une mini-boite à musique à manivelle où il faut reconnaître l’air joué parmi plusieurs propositions pour trouver la finale… des souches articulées…

souche

Enfin, ayant créé un event « Meet and greet » le jour de mon arrivée, j’ai été très bien accueilli par les nombreux géocacheurs  locaux qui m’ont donné des conseils, des idées de caches à ne pas manquer, ils m’ont même proposé de me prêter un vélo et envoyé spontanément un hint par MP quand je ne trouvais pas une cache !

Bref, de très bons souvenirs ;-)

Voir aussi : Rando-caching à Guernesey, Sark et Herm, Rando-caching dans le Queyras , Vélo-caching dans le Vexin

Giga-event de Munich, par Arnokovic


France Geocaching

On l’a attendu pendant des mois, nous y voilà, au GIGA bavarois ! Après pas mal d’échanges, d’e-mails, SMS , coups de fils et autres rencontres, notre petit groupe s’est tranquillement constitué pour ce grand week-end prolongé : Nounie, Zellid, Kirdec, Al-cab et moi-même. Nous formerons la Team ZANAK le temps du séjour, avec quelques variations quotidiennes !

P1260306

JOUR 1 : LE DÉPART

Nous nous retrouvons tous à CDG et c’est parti pour un vol rapide sur Munich. A peine arrivés, nous passons prendre la voiture de location et filons vers l’hôtel pour y déposer rapidement nos affaires, puis rejoignons M. et Mme ATMO Studio pour un premier dîner entre amis et quelques caches pour bien digérer !

JOUR 2 : MUNICH

Rendez-vous est pris en matinée et nous nous rendons dans le centre-ville en tramway. On retrouve M. et Mme ATMO et nous voilà partis pour une longue balade à travers la ville. Nous commencerons par le Englisher Garten et rapidement des rencontres avec d’autres geocacheurs venus d’Allemagne, Suisse, Espagne ou Finlande, tous aussi sympathiques les uns que les autres. Etant le seul germanophone de l’équipe, je me suis vite retrouvé embarqué dans des traductions pour les indices sur les caches, les multis à faire ou les dialogues avec les locaux rencontrés. Au fur et à mesure de la journée et de notre avancée dans la Altstadt, chaque cache visitée était une rencontre assurée avec un autre groupe. Un DNF au beau milieu d’un escalier sous-terrain a même pris des allures de mini-event ;-).

P1260201

Une rencontre restera mémorable avec un groupe de finlandais qui connaissaient l’existence du Challenge Barjos de notre Nounie nationale, et qui étaient au final des proches de l’un de mes amis geocacheurs finlandais. C’est un beau petit monde le geocaching, et le monde est petit ! Belle rencontre sur un pont en ville.

Pour finir notre journée nous nous rendrons  à un premier event « pré-GIGA » qui sera l’occasion de faire quelques labcaches ; nous avons même eu la possibilité de signer le carnet de visite d’une cache mobile basée en Grande-Bretagne qui avait fait le déplacement pour le grand évènement ! Enfin nous rencontrerons  les autres copains venus de France, notamment Ckronos, Vilcanota, Zephyrsailor et le surdoué Shylo-geodog !

JOUR 3 : GIGA NOUS VOILA!

La veille au soir nous avons retrouvé Agathon et Lagatha fraîchement arrivés de Haute-Savoie. On papote et on planifie notre objectif du samedi : faire le plus de types de caches différents dans une seule et même journée. Une seule possibilité localement et humainement parlant : tradi, multi, mystery, letterbox, wherigo, earthcache, virtuelle, webcam, event classique et giga-event. C’est alors qu’en scrutant la carte on voit qu’un CITO a lieu à partir de 07h00 du matin. C’est décidé, nous nous y rendrons pour tenter les 11 icônes dans la journée, malgré mes plus vives contestations afin d’éviter un réveil à 06h00 du matin à peine !

Réveil bien difficile et la Team maintenant nommée ZANAKAL se rend sur le CITO. Vrai-faux CITO, faux-vrai CITO ? j’ai dû ramasser 3 mégots et quelques papiers en chemin pour me donner bonne conscience car il faut se mettre à l’évidence : tout le monde est là pour l’icône, ni plus ni moins ! Une fois le logbook signé nous suivons le troupeau sur place : une multi, une mystery et une letterbox viennent d’être publiées. Et pour pouvoir signer les logbooks, il fallait faire la queue ! Sur place un event avait aussi lieu dans un Mc Do tout proche : plein à craquer ! C’est sûr, le resto a fait une bonne recette matinale !

Il est moins de 08h00 du matin et nous avons déjà à notre actif une tradi, une multi, une letterbox, une mystery, un CITO et un event. Ouf ! Nous nous rendons donc en ville avant qu’il n’y ait trop de monde pour une autre mission : la webcam et la virtuelle. Eh bien c’était une erreur de croire qu’à cette heure il n’y aurait personne, nous sommes déjà nombreux à faire la chasse aux icônes de bon matin ! Le site de la virtuelle est exceptionnel, c’est là qu’a lieu la fameuse Oktoberfest ! L’emplacement de la webcam du jour n’est pas mal non plus, la Marienplatz en pleine vielle ville avec sa tour gothique et ses petits personnages qui bougent autour du carillon.

P1260283

Ensuite direction le stade Olympique ! nous arrivons sur place vers 09h00 et sommes parmi les premiers. Premières impressions : c’est grand ! C’est assez incroyable de fouler ce stade pour un event de geocaching ! Sur place plein de stands sympa : des tables et bancs tous blancs nous attendent avec des marqueurs de toutes les couleurs ; c’est ce qui constituera le logbook et tout le monde signera sur table ou banc. Au milieu, des panneaux avec des cartes : la Bavière, l’Europe, le Monde ; et un pot de punaises pour indiquer d’où l’on vient. A la fin de la journée, un beau paquet de punaises :-).

P1260353

Il y avait aussi un stand avec des représentants de Groundspeak qui offraient des TB à leurs visiteurs. L’occasion de papoter aussi avec eux. Un concours était organisé pour remporter quelques lots. Pour participer au tirage au sort, on devait remplir un petit carton avec des cases et obtenir un tampon par case. Comment ? En participant à tout un tas de jeux : taper avec un maillet pour faire sonner la cloche tout en haut, se déplacer sur des caisses, lancer des sous-boks dans un baril, labyrinthe, traite de fausses vaches, tenir une chope d’1L en tendant le bras pendant 1 minute, glisser une chope d’1L pour qu’elle finisse dans un cercle cible, etc.

P1260249

Une vraie kermesse ! On a tout fait. Oubliées les caches le temps de quelques heures, on était là pour s’amuser et en profiter. Les points négatifs ? La météo très capricieuse entre superbes éclaircies et pluies diluviennes, et l’atelier tyrolienne au-dessus du stade inaccessible car trop de pré-inscrits. Ah oui, aussi le tirage au sort : rien gagné ! Pas mal de stands dédiés à la bouffe (normal), au geocaching (géocoins, contenants, articlés dérivés, matériel d’escalade, etc) et même une scène pour les concerts.

P1260301

Une fois nos activités terminées, on se mettra à la recherche des caches autour du stade, de quoi terminer notre quête des 11 icônes dans la journée, avec la visite de quelques T5 très sympas qui donneront à chacun l’occasion de faire de très belles acrobaties, une balade en pédalo sur le lac et toujours et encore des rencontres avec des passionnés venus du monde entier. Agathon n’est pas près d’oublier cette rencontre avec un couple de géocacheurs qui ignorent tout du geocaching, des events, etc. et qui sont en train de chercher leur toute première géocache. Visiblement surpris, ils confient à Agathon qu’il n’en reviennent pas de voir autant de personnes jouer à ça dans le coin. Tu m’étonnes…  ;-) Un peu plus tard, notre Agathon rencontrera d’autres geocacheurs à qui il demandera leur pseudo pour le Challenge Barjos. Ils étaient sourds et muets…. Un grand moment !

P1260222

Avant de quitter le stade nous retrouverons les autres français à l’initiative de Buckfast, sous une dernière averse, avant de mettre le cap sur le centre-ville pour un excellent dîner dans la célèbre Hofbräuhaus. Là encore au-delà du super moment entre copains, ce sera la découverte d’un cadre typiquement bavarois avec une ambiance très locale : costumes, chants, bière à gogo : pas de doute, c’est bien la ville qui sait fêter la bière !

JOUR 3 : A LA CAMPAGNE !

Après une bonne grasse mat’ (j’avais négocié la veille ;)) et un bon petit déj, on passe vite fait au Frühstück Event qui avait lieu dans l’incontournable Hofbräuhaus où nous avions dîné la veille. Impressionnant encore de voir tant de géocacheurs attablés (et déjà à la bière) dans cet immense complexe. C’est l’occasion de collectionner de nouveaux voyageurs et de saluer une dernière fois les copains.

P1260321
Notre team est en mode ZANAKA pour la journée (Zellid, Al-cab, Nounie, ATMO Studio, Kirdec et Arnokovic) et nous décidons de mettre le cap sur Strassdorf à 45 minutes de Munich pour une boucle d’une quarantaine de caches qui avaient retenu notre attention vu le cumul des points de favoris sur bon nombre de ses caches. Eh bien on n’a pas regretté notre choix une seule seconde ! Campagne, verdure, soleil, calme, vue imprenable sur la chaîne des Alpes autrichiennes, caches variées tant par leur cotation terrain que par la difficulté et la qualité / choix des contenants (PoKhontasse en aurait apprécié plus d’un !) et le tout dans la bonne humeur comme toujours ! On a même retrouvé une certaine Team Anjou en chemin (EmilieJosselin, Aik0nwan, Lapindesbois) avec qui on finira le parcours en mode « französische Stärke » !

Après avoir déposé Zellid à l’aéroport et fait quelques caches sur place, nous finirons la journée par un nouveau très bon restaurant traditionnel avec l’équipe du jour ainsi qu’Agathon et Lagatha qui ont préféré la ville pour la journée, Lilousof et Redgremlin.

JOUR 4 : AUF WIEDERSEHEN MÜNCHEN

Dernier jour, et sans Zellid c’est une Team ANAKAL qui se forme pour la journée. Je pense que chacun d’entre nous se souviendra longtemps  de cette cache où nous arriverons sur un énorme parking avec quelques voitures éparpillées, desquelles sortiront les unes après les autres des dames bien légèrement vêtues nous demandant de nous approcher ;-). Bon, c’est pas qu’on voulait déranger, mais c’est pas ce qu’on recherche ! Nous poursuivrons par une superbe boucle au nord de la ville où chaque cache sera un émerveillement de bricolage et de travail pour le plaisir des plus petits mais aussi celui des grands. Notre séjour se terminera par quelques caches sur le chemin de l’aéroport après avoir dit au revoir aux copains haut-savoyards et nous rentrerons tranquillement sur CDG en soirée.

On rentre avec de nouveaux souvenirs plein la tête. Il était GIGA ce weekend !

miniP1260268

Un grand merci à Arnokovic pour m’avoir envoyé ces notes que j’avais demandée à nos représentants là-bas !

Voir aussi : Souvenirs du Mega-Event #2 , Bourbonnais avant et après le Méga #3.

Caches en montagne – Briançon


France Geocaching

La semaine dernière, c’était vacances en montagne dans le Briançonnais ! Randonnées entre 2000 et 3000 mètres, bouquetins et marmottes… Voici quelques caches et photos pour vous donner envie.

Grand Glaiza 3293m

Nous avions décidé d’attaquer fort avec Gathzar sur cette cache à altitude respectable. De plus, à 2 jours de la rando, le FTF n’était théoriquement toujours pas fait… mais il est tombé juste avant, pas grave, on y va quand même bien sûr !

La première partie dans les alpages se fait rapidement puis la première montée raide est vers le col de Malrif. En haut, on admire le lac et un névé très allongé ;-)

Puis on suit les crêtes jusqu’au Grand Glaiza, un des moments que je préfère, quand on suit le chemin en haut au milieu des vallées.

La montée finale est plus raide, mais au final seulement 3H30 d’effort moyen (2H pour la descente). On aura la surprise de voir des gens grimper avec leur VTT sur les épaules !!

La cache tout au sommet est vite trouvée et on profite surtout du panorama…

Cette cache permettra de loguer l’excellent Challenge Tintin au Tibet de Starless  (loguer une tradi après 1000 m de dénivelée à pied sans qu’il y ait une route plus proche – référence : les cartes OpenCycleMap sur geocaching.com), un des petits défis de cette semaine !

La Crête de Peyrolle

Une bonne série partant du bas de Briançon ou du col de Granon avec des caches de Gathzar et de Mpoup. Une croix, un fort, une crête… un point de vue sur 4 vallées en simultané, du bon géocaching ! Même si j’ai dû faire demi-tour à l’endroit de la photo car l’orage n’était pas loin.

Le Challenge des Altitudes

Un autre challenge de la semaine était de loguer et de compléter une partie des challenges des altitudes de Gathzar : le boy-scout (trouver 5 géocaches à au moins 1000m d’altitude), le randonneur (4 caches à au moins 2000) et l’apprenti-guide (4 caches à au moins 3000). Je laisse pour les alpinistes le niveau suivant (1 cache à au moins 4000) ! On peut bien sûr trouver des caches élevées sans ascension mais ce n’est pas l’esprit du challenge.

Je pars donc signer le logbook du challenge 3000, en espérant rallier juste après la cache du grand Galibier. Partant du Pont de l’Alpe, la balade est sympa dans l’alpage avec juste une première difficulté sur une cheminée avec main courante. Le Tof et son vertige, ah la la… Le Grand Lac et le lac Ponsonnière sont très mignons.

Mais après le col Ponsonnière, les conditions météo ne sont pas bonnes… Je parviens à rejoindre la cache du challenge, mais entre les rafales de vent, l’absence de visibilité et le manque de balisage (parfois sous les névés), je fais demi-tour prudemment… heureusement le GPS du smartphone reste parfaitement opérationnel pour me guider.

Logbook signé, reste encore un peu de travail pour loguer le found ;-) Encore un très bon challenge !

Grand Area 2868m

Une autre balade plus facile que prévu, arrivée au sommet après 1H30, on cherche longuement la boite dans les rochers au vu du spoiler… pardon monsieur, pardon madame… rien. On déjeune, on prend des photos, mais toujours rien… Un neurone s’active dans ma petite tête et me fait ouvrir la « boite des guides », bingo !

Lac du glacier d’Arsine

Lors du sympathique event organisé par Gathzar (un des rares vrais events à cotation terrain !), nous découvrons ce lac étonnant aux couleurs grises, issu de la fonte du glacier.  Un décor un peu lunaire et désert, merci à Sloxfox pour ces caches !

Un peu plus bas, la cache Spartacus et son point de vue…

 Sentiers des oratoires

Une petite géo-balade initiée par Mpoup qui m’a fait recontrer Abachus et Mariposa7 ! Je voyais leur pseudos sur les logbooks depuis le début de la matinée, mais les connaissant de réputation, je ne pensais pas les rattraper… Regrettant par avance de les croiser sur le retour sans savoir que c’est eux, je me mets à demander aux couples qui descendent du sommet « pardon, êtes-vous géocacheurs ? » ! Mais non, on n’est pas fou… Sans succès, j’arrive au sommet du Prorel où un couple pique-nique, ils seront tout étonnés quand je leur lance « Abachus ? » :-)

Un petit lézard qui lézardait sur un oratoire…

Dans le coin, allez visiter Briançon avec la multi-mystery de la vieille ville, et si vous revenez vers Grenoble, une des meilleures Wherigo parmi les quelques unes loguées, Amazing Meylan de Vilcanota.

Allez pour terminer, quelques petits animaux du coin… voir sur mon Flickr le reste des photos !

Bon géocaching !

Voir aussi : Géocaching vers Saint-Nazaire, Rando-caches en Franche-Comté, Rando-caching en Bourbonnais

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 942 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :