Tiques et géocaching en forêt : Attention !

France Geocaching

Nouveau site France Geocaching : ressources, aides, conseils et forum !

Randonneurs, géocacheurs, bonjour ! En cette période se multiplient les témoignages de nos compères ayant récupéré des tiques sur le corps en faisant du géocaching en forêt. Les amis Warcat et Clem en ont déjà parlé récemment sur leurs sites, mais mieux vaut trop de prévention que pas assez ! Le plus gros risque est la maladie de Lyme qui peut être très grave.

Les informations ci-dessous sont issues des sites France Lyme et MSA Alsace.

Où rencontre-t-on la tique ?

Les tiques vivent dans les milieux humides tels que forêt, bois, talus (fougères, genêts, hautes herbes) et les prairies. Leur densité varie à la fois avec le degré d’hygrométrie (humidité) de la couverture végétale et avec l’abondance de la faune sauvage. On trouve des tiques dans les parcs des villes (espaces verts) et dans les jardins.

Suite à une piqûre de tique, le diagnostic peut se baser uniquement sur la présence d’un érythème migrant (une rougeur), sans la nécessité d’un test sanguin. Mais seulement la moitié des malades présentent un érythème migrant. D’autres symptômes peuvent alors survenir (fièvre inexpliquée, douleurs articulaires, fourmillements dans un membre, paralysie faciale…)

Comment éviter d’être infecté par une tique ?

  • Portez des vêtements clairs, couvrant si possible la totalité de votre corps. N’hésitez pas à rentrer votre pantalon dans vos chaussettes et à porter des chaussures fermées.
  • Enduisez les parties non couvertes de la peau d’un produit répulsif contre les insectes , contenant par exemple du DEET, de la Permethrine (note du Tof : on parle aussi de  Géraniol…)
  • En balade, restez sur les sentiers en prenant soin d’éviter les endroits susceptibles d’être habités par les tiques (bon, bien sûr, si la géocache que vous convoitez est en sous-bois, vous êtes obligés d’y aller 😉 )
  • Après toute exposition, contrôlez minutieusement l’ensemble du corps pour vérifier qu’aucune tique n’y soit fixée (pilosité de l’aine, derrière les genoux, aisselles…). Attention aux zones sensibles, telles les paupières, derrière les oreilles, cuir chevelu… Il faut quelquefois procéder à un contrôle tactile, les larves et nymphes étant difficiles à voir…
  • Examinez régulièrement vos animaux de compagnie, et évitez de dormir avec
  • Tondez les pelouses régulièrement et se débarrasser des déchets végétaux permet de limiter la prolifération des tiques.

Si vous avez une tique sur le corps

Eliminez la ou les tiques le plus rapidement possible, en suivant cette méthode :

  1. Saisir la tête de la tique à l’aide d’une d’un tire -tique (disponible en pharmacie), au pire d’une pince à épiler
  2. Extraire la tique au plus près de la peau en la tournant légèrement, de manière à ne pas laisser la tête et le rostre dans et/ou sous la peau
  3. Désinfecter convenablement la plaie à l’alcool, passer également la pince à l’alcool et se laver correctement les mains
  4. Ne pas appliquer de produit sur la tique (alcool, éther, huile…), il risque de faire régurgiter la tique et augmente le risque d’infection.

Voici une vidéo-tuto pour retirer les tiques, ainsi les plaquettes de prévention de France Lyme et MSA Alsace, et enfin une présentation de la maladie de Lyme.

Bref, géocachez couvert !

Publicités

10 réflexions sur “Tiques et géocaching en forêt : Attention !

    • Salut Aladine,
      si tu lis toutes les notices de prévention, il est souvent dit qu’il n’y a pas de produit miracle pour détacher la tique, ou pour l’endormir (éther…), ce qui risquerait de faire régurgiter la tique dans le corps (et donc le sang éventuellement contaminé). Donc plus que le bouche à oreille, mieux vaut suivre la voie du tire-tique ! (à mon humble avis)

  1. Merci Tof, ça fait une synthèse de ce qu’il faut savoir. On n’insistera jamais assez sur l’inspection minutieuse, au retour de balade. Plus vite on se débarasse d’une tique, mieux c’est.

  2. Pour faire se détacher la tique, je voyais un voisin (qui aurait 110 ans passés aujourd’hui) qui rapprochait son mégot de cigarette de la tique sans la toucher pendant une vingtaine de secondes, et la tique finissait par tomber toute seule. Efficace.

  3. ça tombe à pic cet article car je viens de me prendre 2 tics coup sur coup. Une en fabriquant une nouvelle cache et l’autre lors d’une ballade geocaching dans les forêt des Vosges du Nord !

    Bref j’ai pris l’habitude de m’inspecter au retour de balade et j’ai investi dans un tir-tique sachant que mon médecin traitant m’indique que le risque de maladie de Lyme est nul en cas de retrait sous 24h.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s