Tèrra Aventura, par Chtigones

France GeocachingUne idée de sujet, un souhait d’article ? Contactez-moi !

Le CRT Limousin (Comité Régional du Tourisme) a développé un concept de géocaching régional à vocation touristique : « Tèrra Aventura ». Chtigones a rencontré Sophie Marnier , Responsable du réseau des Offices de Tourisme et animatrice du projet qui agit pour un rapprochement entre Tèrra Aventura et les geocacheurs « traditionnels ». C’est l’occasion d’en savoir plus sur le déroulement du jeu, son organisation ainsi que sur ses évolutions.

Chtigones : Bonjour Sophie. En Limousin, beaucoup de personnes sont venues au geocaching après avoir démarré sur Tèrra Aventura. A l’inverse, beaucoup de geocacheurs venant dans la région, découvrent cette organisation locale et cela suscite beaucoup de questions. Merci à Tof de nous ouvrir ses colonnes pour une petite séance de questions/réponses.

Pour commencer, une petite présentation peut-être ?

Qu’est-ce-que Tèrra Aventura ? Depuis quand l’organisation existe-elle ? Quels sont ses principaux objectifs ? Qui la compose ?

Sophie Marnier : Tèrra Aventura c’est une déclinaison du geocaching façon découverte de lieux insolites du Limousin et ce, à des fins touristiques. Ce sont exclusivement des caches à étapes (multis ou mysteries) pour permettre aux joueurs de découvrir le territoire. Notre projet a débuté en 2011 et avait pour objectifs de faire découvrir le Limousin aux locaux en sortant des sentiers battus et de créer une offre de loisirs innovante. Le staff est important : nous travaillons avec l’agence Proximit composée de graphistes, développeurs, d’un rédacteur-geocacheur et nous, le CRT Limousin, coordonnons et développons le projet avec 50 Offices de Tourisme de la région.

web_terra_0

C : Tèrra Aventura va bientôt lancer sa quatrième saison. Vous disposez maintenant d’un peu de recul. Quel est le profil des joueurs ?

S : Ce sont principalement des Limousins à 62 % mais la proportion diminue tous les ans, ce qui est parfait puisque cela montre qu’il y a un intérêt pour le Limousin hors de nos contrées. Ce sont majoritairement de jeunes familles avec des enfants de moins de 12 ans. Les géocacheurs « purs » représentent aujourd’hui 16% du public.

C : Tèrra Aventura est un jeu entièrement gratuit. Comment l’organisation est-elle financée ?

S : Le Comité Régional du Tourisme a pour vocation de promouvoir le Limousin et c’est dans ce cadre que l’opération est financée. Terra Aventura fait intégralement partie de notre ambition pour le Limousin.

C : On entend parler ici et là dans les logs des « Grands Sages » qui sont les têtes pensantes de Tèrra Aventura. Mon petit doigt me dit que certains de ces Grands Sages sont aussi geocacheurs à leur temps perdu : Est-ce exact ?

Oui bien sûr nous sommes plusieurs à pratiquer même si nous ne sommes pas aussi assidus que certains 😉 …

DSC_0010

C : … Je ne vois pas à qui tu fais allusion 😉 Parlons maintenant des caches : Qui choisit et comment sont décidées les créations des caches ?

S : Le CRT Limousin lance un appel à candidature auprès des Offices de Tourisme de la Région, puisque ce sont eux qui seront chargés de la maintenance. Ils candidatent en nous proposant une idée de parcours répondant à nos critères et un jury désigne les retenus. Ensuite, notre agence va sur place et crée le parcours.

C : Certains geocacheurs ne pratiquent que les « traditionnelles » et rechignent à chercher les autres types de caches : que dirais-tu pour les convaincre de chercher les « multis » qui composent la plupart des caches Tèrra-Aventura ? Pourquoi ne pas créer de caches traditionnelles ?

S : C’est évident que pour découvrir le Limousin, les multis sont les plus appropriées ! Que dire de simplement … aller sur un point et repartir ? Pour apprécier le Limousin il faut le vivre de l’intérieur, le piétiner, le sentir et l’écouter. Les caches traditionnelles il y en a beaucoup dans la région, créées par la communauté des géocacheurs, et qui sont parfaites. C’est là où nous sommes complémentaires et moi j’aime cette idée !

PoiZ

C : Les caches sont habitées de petits personnages, les Poi’z. Qui sont-ils, à quoi servent-ils ?

S : Tèrra Aventura c’est une histoire, l’histoire d’un peuple qui cherche à protéger les valeurs du Limousin. Chaque thématique de cache est incarnée par un personnage : Zeïdon pour l’eau, Zarthus pour la nature, Zabeth pour l’histoire…. Ils sont à ce jour 17. Nos Poï’z ont un véritable capital sympathie et les joueurs les collectionnent ! (NDLR : chaque cache contient des badges à l’effigie du Poi’z emblématique de la cache).

C : On a constaté que Tèrra Aventura joue souvent le rôle d’initiation au geocaching. Qu’avez-vous mis en place pour les débutants, en particulier ceux qui n’ont pas de GPS pour commencer ?

S : Bonne question 😉 . Effectivement nous ne mettons pas encore en place d’initiation particulière sur le terrain, ce sont les Offices de Tourisme qui jouent ce rôle. Nous avons cependant développé une application gratuite intégrant la fonction GPS qui permet à tous les propriétaires de smartphones de pratiquer l’activité sans investissement de départ. Quelques GPS de randonnée sont également mis à disposition dans les offices de Tourisme partenaires pour une somme modique.

C : Les géocacheurs participent-ils à l’évolution du jeu ? Si oui, comment ?

S : Indirectement, les geocacheurs influencent le jeu, chaque remarque est prise en compte et on essaie dans la mesure du possible de mettre en place des actions correctives rapidement ou pour la saison suivante. Chaque année les joueurs sont interrogés par mail pour connaître leur avis et les améliorations à apporter. Nous avons en plus nos plus fidèles geocacheurs, les ZIPs (NDLR : les « Zéry Important People ») qui sont nos « yeux » sur le terrain et avec qui nous entretenons des liens resserrés.

C : Parlons maintenant de ce qui différencie Tèrra Aventura du géocaching « classique ».

Pour Tèrra Aventura, en particulier depuis la seconde saison, il y a des jeux dans le jeu. En 2012 sont apparus les BadPoi’z, en 2013, la Pierre des Sages. De quoi s’agit-il ?

S : Ces éléments font partie intégrante de l’histoire et permettent de raconter le Limousin autrement ! Ils ont aussi été pensés pour animer la communauté des geocacheurs locaux les plus assidus au jeu, qui sont capables de faire la centaine de caches en totalité, et leur permettre d’aller plus loin sur des caches plus complexes.

C : On connaît aussi un Poi’z nommé Zaméla qui habite dans des caches très particulières : les éphémères. A quoi servent ces caches ?

S : Ces caches ont 2 objectifs : animer la communauté certes, mais aussi faire découvrir des manifestations ponctuelles, des lieux plus confidentiels. Les géocacheurs les attendent avec impatience ! On ne sait jamais quand elles vont apparaitre.

DSC04064

C : Comme les caches éphémères, les caches des Badpoi’z et de la Pierre des sages ne sont pas accessibles sur geocaching.com. Pourquoi ?

S : Ce sont en général des caches complexes que l’on pourrait assimiler aux « bonus » du geocaching traditionnel. On ne peut obtenir les informations de ces caches ultimes que lorsqu’on a trouvé un certain nombre de caches. Ces informations sont déclenchées informatiquement et ne sont visibles que lorsqu’on est logué sur le site web Tèrra Aventura ou sur l’application. Développer ces mécanismes sur geocaching.com serait complexe, voire impossible.

C : Les caches éphémères sont assez proches des « events ». Pourrait-on imaginer qu’elles donnent lieu par exemple à un rendez-vous le jour de publication, pour que les joueurs expérimentés et les débutants puissent se rencontrer et échanger sur le site de la cache ?

S : Très bonne idée ! On se revoit quand ? C’est un peu déjà dans les cartons….

C : Je confirme ! Tèrra Aventura c’est aussi du géocaching éco-responsable et respectueux du patrimoine. Si nous parlions de Zécolo et des Zéthiks ?

S : Très clairement l’idée de la course au compteur, le concours, ce n’est pas notre objectif. On veut un geocaching responsable qui agit sur le respect de la nature et qui contribue à la valorisation du patrimoine en général. C’est dans ce cadre que nous avons noué un partenariat avec la Fondation du Patrimoine. Chaque découverte génère 1 Zéthic qui sera reversé à la dite fondation. Nous avons aussi noué un partenariat avec le conservatoire des espaces naturels du Limousin nous permettant de fréquenter des sites naturels d’exception. Enfin, Zécolo, le Poi’z bonus, incite au ramassage des détritus sur le parcours des caches, un peu dans l’esprit du CITO.

terra-aventura-goodies

C : On peut passer à quelques questions qui fâchent ? Tèrra-Aventura a été conçu en partenariat avec Groundspeak et pourtant des geocacheurs se plaignent que certaines caches TA « classiques » ne sont pas disponibles sur geocaching.com ou bien que les descriptifs ne sont pas à jour. Quelques geocacheurs sont restés sur les problèmes rencontrés lors de la première saison. On cite le cas de caches archivées par les reviewers faute d’une maintenance correcte des descriptifs sur le site http://www.geocaching.com. Comment comptes-tu éviter ces désagréments en saison 4 ?

S : Nous sommes en train de nous répartir à nouveau les missions entre la société qui nous accompagne et le CRT. C’est un chantier que nous avons ré-ouvert cette année. Nous allons améliorer notre suivi des caches publiées sur geocaching.com et revoir en particulier leur présentation. C’est une de nos priorités pour la saison 4.

C : Un bruit persistant court selon lequel « on » aurait demandé à des poseurs de caches d’archiver certaines de leurs boîtes parce qu’elles gênaient la pose d’une cache Tèrra Aventura. Qu’en est-il exactement ?

S : Effectivement, un Office de Tourisme a eu cette démarche auprès d’un geocacheur par méconnaissance, sans doute, de la philosophie du geocaching. Ca reste un épiphénomène. A chaque création de cache ou de parcours nous regardons au préalable les caches existantes et nous faisons en sorte de les placer bien au-delà de la limite de 162 m. Notre volonté est vraiment d’être complémentaires avec la communauté des poseurs traditionnels.

photo_geocoin

C : Les caches Tèrra Aventura et les objets voyageurs ne semblent pas faire bon ménage. On parle beaucoup de disparitions liées au fait que les chercheurs débutants confondent souvent ces objets voyageurs avec des objets d’échange, surtout dans le cas des geocoins. Que conseilles-tu ?

S : Les caches Terra Aventura sont principalement consultées par des Moldus qui ne connaissent pas bien les règles, très riches, du geocaching. Si vous vous risquez à déposer un TB c’est quasiment sûr qu’il ne sera jamais logué. Il risque aussi de disparaître. Nous avons mis un avertissement dans ce sens sur tous nos descriptifs de caches.

C : Pas de problème insoluble donc ! Et quand il y a un souci, le plus simple, c’est d’en discuter. Comment peut-on contacter une personne de l’organisation ?

S : Il suffit d’utiliser le module « contact » sur le site web de Tèrra Aventura et nous vous répondrons dans les plus brefs délais. On pourra même convenir d’un rendez-vous téléphonique si c’est nécessaire.

C : Pour terminer, à quelques mois du lancement de la saison 4, peux-tu nous en toucher quelques mots. Une ou deux petites exclus pour les lecteurs du blog de Tof ?

S : J’ai déjà cité la réflexion sur des mini events. Nous sommes en pleine préparation mais d’ores et déjà on peut dire qu’on reviendra aux « Zorigines » de Terra Aventura. Des territoires vont se dessiner : ainsi du jeu dans le jeu il y aura… et deux nouveaux Poi’z bientôt tu trouveras 😉

C : Merci Sophie. Je rappelle l’adresse du site pour ceux qui veulent en savoir plus : www.terra-aventura.fr.

DSC03818

Je conclurai par quelques chiffres : en 2013, le nombre de caches actives en Limousin a dépassé les 1200, en progression de près de 40% en un an. Le Limousin, longtemps parent pauvre du geocaching, a fait une belle remontée et occupe maintenant la 11ème place nationale en nombre de caches par habitant, juste derrière l’Aquitaine et devant la région Centre, deux régions très actives en geocaching. Tèrra-Aventura, qui occupe la 5ème place des poseurs dans la région, n’est certainement pas totalement étrangère à cette évolution…

Chtigones

Merci à Sophie et Chtigones pour cet échange sur Tèrra Aventura, qui est une des organisations géo-touristiques les plus structurées en France. Le plus délicat, on l’a vu, est de rendre compatible un jeu organisé par les Offices de Tourisme pour les novices, avec les règles et coutumes du geocaching type Groundspeak. Il y a d’ailleurs 2 points soulevés il y a quelque temps lors de trouvailles en Limousin qui semblent toujours manquer dans plusieurs pages de caches : pas d’attribut de cache et pas d’indication du kilométrage ou temps de parcours… Mais malgré ces petits défauts, Tèrra Aventura est un univers de jeu bien attachant dans le géocaching français.

Voir aussi : rando-caching en Limousin, plaidoyer pour les caches tourististiques

Publicités

2 réflexions sur “Tèrra Aventura, par Chtigones

  1. Un grand merci à tof la beuze et biensur à Chtigones, un de nos plus fidèles geocacheurs ! Pour 2014, nous allons affiner nos caches geocaching.com c’est une priorité et nous sommes en train de vous concocter une saison 4 simplement géniale ! Bienvenue en Limousin 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s