Trail au pays des Loges de berger, par Chtigones

France Geocaching

Salut les passionné(e)s, Chtigones nous propose aujourd’hui un reportage bien documenté et très instructif sur une balade en Limousin. Merci à lui et n’hésitez pas si vous souhaitez aussi partager avec nous de beaux circuits ou des géo-voyages !

Trail au pays des Loges de berger

On s’attend à trouver ces petites constructions de pierres sèches essentiellement sur des plateaux calcaires dénudés et pourtant le Limousin regorge de ces petites merveilles … en pleine forêt. Elles ont été tout récemment mises en valeur par la pose d’une grosse dizaine de caches par la Team Pharma 87. La signature des deux frérots (Bertrand et Stéphane) étant un gage de qualité pour les séries dans la région, nous pouvions y aller les yeux fermés. Retour sur une journée au pays des loges de Berger avec Vincent de la Chauveau team.

DSC09563

Les loges de berger

Les loges de berger sont de petites maçonneries du XIXème siècle en pierre sèche souvent situées dans les bois. Elles servaient d’abri contre les intempéries et les prédateurs, voire de logement temporaire aux bergers qui gardaient leur troupeau. La plupart se trouvent dans le nord-est de la Haute-Vienne sur les sentiers des Monts d’Ambazac.

DSC09553 DSC09599

Ma première découverte, sans conteste la plus riche et la plus élaborée, fut, il y a quelques mois, la loge aux abeilles à Bessines-sur-Gartempe (GC4G0P). Elle se situe à la sortie du village du Puyteigneux, à 5 kilomètres au sud-est de Bessines. Puy, du latin podium qui signifie hauteur, colline au sommet plus ou moins arrondi et Teigneux, du latin tineosus qui signifie pauvre. Donc, terrain sans aucune végétation.

Cette loge a été construite vers la moitié du XIXème siècle en granit du pays, sans aucun liant. Ce qui lui donne son caractère exceptionnel, c’est qu’elle possède un étage et donc deux fonctions :

  • la pièce du rez-de-chaussée servait d’abri temporaire pour le berger afin qu’il puisse se protéger des caprices du temps. Mme Lassalle, habitante du Puyteigneux, nous dirait que cet abri avait également pour fonction d’accueillir les amoureux. On peut découvrir à l’intérieur de cette pièce une cheminée,
  • le 1er étage est un rucher couvert. Ses ouvertures surprenantes et exceptionnelles sur 2 niveaux permettaient un envol facilité des abeilles. Des pierres plates posées devant chaque ouverture permettaient de déposer des bournats, les ruches limousines, les abeilles étant ainsi protégées de l’humidité du sol.

Tout est étudié pour que les abeilles puissent se rendre facilement aux bournats. On peut recenser autour de cette loge une multitude d’essences : châtaignier, chêne, noisetier, prunellier… La production de miel était caution du végétal qui se trouvait aux alentours. Une zone humide se situe à proximité permettant de faire boire les abeilles.

DSC2

La pierre sèche, intimement liée au Limousin

La pierre était utilisée « telle quelle », quelquefois taillée sommairement pour assurer un meilleur ajustage dans la construction avec éventuellement un calage complémentaire. Les constructions en pierre sèche excluent tout liant tel que mortier et torchis. Cette technique de maçonnerie est restée identique au fil des millénaires. Les ouvrages de pierres sèches sont intimement associés à la vie agricole ou pastorale. Le Limousin, pays de l’eau, des prairies, des landes et des arbres est aussi celui de la pierre, des roches et des rochers chaotiques ou affleurants. La pierraille encombre les champs, on procède à un épierrage permanent. Ces pierres sont mises en tas et au fur et à mesure des années, les plus friables s’érodent avec les intempéries, restent les autres qui se révèlent être des matériaux de bonne qualité qui seront utilisés à des fins diverses.

DSC09576

Des abris temporaires mais bien étudiés

Ces loges constituent un habitat temporaire d’une journée ou d’une nuit typiquement vernaculaire. Elles sont de granite, ce qui leur donne un aspect plus rudimentaire que celui des bories réalisées en pierre calcaire.

Ces loges, destinées aux gardiens surveillant leurs troupeaux, furent utilisées à d’autres fins comme abri de chasse, protection contre les prédateurs (en particulier le loup, terreur de nos anciens) et même de rendez-vous galants. Elles sont isolées ou groupées, majoritairement implantées sur l’adret d’une petite vallée permettant ainsi la surveillance simultanée des deux flancs.

DSC09573

L’orientation de l’ouverture tient compte de l’ensoleillement et des vents dominants. Le plan tire souvent bénéfice de la configuration du terrain, ce qui fait qu’elles ne sont pas toujours visibles quand on arrive par l’arrière. Elles peuvent être adossées à un talus, sous un chaos de blocs de granit, encastrées dans un mur … Du fait du matériau, on arrive à des épaisseurs de murs importantes (40-60 cm). Le linteau des baies est souvent en pierre à l’extérieur et en bois à l’intérieur de l’édicule. L’intérieur est dépourvu de tout mobilier et parfois muni d’un foyer de faibles dimensions permettant un chauffage rudimentaire.

DSC09588

Notre trail a aussi été agrémenté d’autres belles découvertes :

DSC09548

Une lanterne aux morts, un amphithéâtre gallo-romain,

DSC09615 DSC09616

une rare stèle de la déesse gauloise Epona et plein d’autres richesses dans la petite église de Jabreilles,

DSC09721

un exceptionnel chêne multi-centenaire,

DSC09679

une pêcherie à rouir le chanvre (sorte de mare servant à débarrasser les cannes de chanvre de leur pulpe), un lavoir/abreuvoir/réserve d’eau.

DSC09629

Nous avons aussi croisé le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

DSC09642 DSC09664

En sautant à cloche pied sur la frontière Haute-Vienne/Creuse, nous avons composé un parcours mi-voiture, mi randonnée de 19 caches « tradi »(compter 5H) :

1 GCY86Y Lanterne des morts
2 GC53Z0J Loge de berger : Le Puy de Jouër
3 GC4ZPH6 Praetorium
4 GC34GMR Shepherd’s lodge
5 GC1ZKNE Le Cros Le Lavage
6 GC4ZPGK Loge de berger : La Verdenne
7 GC53Z2Q Loge de berger : le Cros #2
8 GC53Z3N Loge de berger : Le Cros #1
9 GC4ZPFM Epona
10 GC4ZPGA Le Puy de Jabreilles
11 GC53Z73 Loge de berger : La Croix de Chavanat
12 GC53Z61 Loge de berger : Chavanat
13 GC53YXK Loge de berger : Le Fieux #4
14 GC53YT M Loge de berger : Le Fieux #2
15 GC53YVY Loge de berger : Le Fieux #1
16 GC53YRA Loge de berger : Le Fieux #3
17 GC53Z8M Pêcherie à rouir le chanvre du Fieux
18 GC53YQW Loge de berger : BONUS
19 GC4YPK6 Arbres remarquables 23- Chêne de Sully Arrènes

La cache de la Loge aux abeilles (GC4G0P) se situe à l’écart du circuit, sur la route vers l’autoroute A20.

DSC09565 DSC09566 DSC09570 DSC09597

Plans des circuits : http://www.nature-lauriere.asso.fr/mapage20/

Voir aussi : Terra-Aventuragéocaching sur le plateau des Millevaches.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s