Résoudre des mystery caches (2 – Tactiques)

France Geocaching

Rejoignez IngressCaching ! Atelier Mystery, Atelier Wherigo

Bonjour à tous les géocacheurs, toutes les géocacheuses, et toutes les géocaches !

Après le premier tutoriel sur les mystery caches (stratégie générale), dont je traduis la version originale d’ePeterso2, voici la 2ème étape : Tactiques. EPeterso2 va nous expliquer un peu plus en détail quoi chercher et où chercher.

Introduction

Dans cette leçon, nous allons découvrir quelques méthodes générales pour résoudre une cache mystère. Ces méthodes ne s’appliquent pas toutes à chaque énigme, mais d’expérience, j’ai utilisé au moins une de ces approches à chaque mystery.

Coordonnées

La solution habituelle d’une mystery cache est un ensemble de coordonnées. Parfois, le format attendu est donné dans la description, mais les bons casse-têtes vous laissent deviner par vous-même. Donc, pour résoudre une énigme, vous devez avoir une bonne idée de ce que vous cherchez !
Les coordonnées d’une cache, comme vous le savez, sont généralement dans ce format :

N/S DDº MM.MMM’ E/W DDDº MM.MMM’

où N/S est pour « Nord/Sud », « E/W » ou bien « E/O » en français pour « Est/Ouest », « DD° » pour degrées et « MM.MMM » pour les minutes arrondies au millième. Mais les créateurs de puzzle retirent souvent les symboles de ponctuation (° . ‘) et les espaces pour obscurcir ale résultat. Cela implique généralement que la solution tient sur 14 chiffres (ou15), en plus des N/S/E/O.
(Note du Tof : en France, avec la longitude < 10° E ou W, les zéros non significatifs sont parfois aussi retirés :  il reste donc parfois seulement 13 chiffres à trouver… )

Prenons le cas de 14 chiffres pour le reste de la leçon. Si vous voyez ou suspectez que la solution est un couple de réponses (avec 7 chiffres, ou 5 chiffres pour MM.MMM seulement, ou 3 chiffres pour les millièmes MMM seulement), c’est un bon signe que ce sont les 2 coordonnées N et E !

geocaching coordonnées
(image : http://www.agora-erasmus.be)

Formats alternatifs

Parfois, les placeurs de mystery utilisent des formats alternatifs pour les coordonnées à trouver,  histoire de vous laisser faire des suppositions ! La méthode pour spécifier une position sur le globe s’appelle un Système de Coordonnées Géographiques. Tous les formats alternatifs existants sont simplement différentes manières d’exprimer la même chose dans ce système – ils peuvent tous être utilisés pour référencer une même position

Au lieu d’un format DD MM.MMM, la solution est peut-être du type DD.DDDDD, c’est à dire en degrés et fractions de degré. Ou encore le format DD MM SS, pour « degrés minutes secondes ». Cela peut même être des coordonnées UTM (Universal Transverse Mercator) – le format UTM des coordonnées initiales de la cache sont affichées sur la page, juste en dessous des latitude/longitude.

Proximité d’une mystery cache (« la limite de 2 miles »)

Les consignes de placement d’une cache imposent que la position finale d’une mystery soit à moins de 2 miles des coordonnées initiales (sauf si la page de la cache mentionne une autre limite). Cette contrainte limite naturellement les solutions possibles du puzzle.

Aux alentours d’une cache située à N 26° W 80°, une minute de latitude ou longitude correspond environ à 1 mile.

(Note du Tof : cette approximation change au niveau de la France, mais on peut la conserver pour simplifier le raisonnement – Les experts me corrigeront !)

Supposons que les coordonnées initiales d’une cache soient N 26° 12.345 W 80° 04.321 : Sans rien connaître de la solution, la limite des 2 miles implique que le waypoint final soit quelque part entre N 26° 10.345 et N 26° 14.345, et entre W 80° 02.321 and W 80° 06.321 .

Dans cet exemple, notez que les 3 premiers chiffres de la latitude sont forcément « 2 6 1 » et la longitude « 8 0 0 » : Cela vous donne une aide pour vérifier la solution – si votre solution mène à 2 séquences de chiffres dont l’une commence par 261 et l’autre par 800, alors vous avez probablement trouvé la clé !

(Note du Tof : les deux 0 consécutifs sont aussi une indication, si un motif se répète dans la 2ème séquence de chiffres). Mais si vous obtenez « 801 » ou « 255 », vous savez déjà que cela ne peut pas être la bonne réponse.

(Re-note du Tof : au final, la limite est un cercle mais bon, on simplifie pour les calculs !)

géocache radius limit

Contenu de la page de la cache

Chaque partie de la page d’une cache peut être utilisée pour y dissimuler de l’information ou fournir des indices pour résoudre le puzzle. Si vous êtes bloqués sur une énigme, vérifiez bien tous les endroits de la page où peuvent se cacher des indications !

Les parties de la description d’une page qui peuvent être modifiées par son propriétaire sont :

  • le nom de la cache
  • le nom du propriétaire (saviez-vous que vous pouviez le modifier ?)
  • la page web associée (related web page)
  • l’image de fond et son URL
  • la description (courte et longue) de la cache
  • les indices officiels
  • les entrées de log

Examiner le code source : CTRL-U, puis CTRL-F « shortdesc » pour aller à l’endroit du code modifiable par le propriétaire (vers la ligne 500). N’allez pas plus loin que « ContentBody_hints », ici commence le hint de la cache.

(note du Tof : la description inclut les attributs de la cache, les images, leurs noms et leurs URL, etc…)

géocache mystère
Entraînez-vous sur cette cache désormais archivée !

Rechercher les termes que vous ne connaissez pas

Si un mot de la description de la cache ne vous est pas familier, faites une recherche. Google et Wikipedia sont 2 des plus puissants outils qu’un décodeur d’énigmes a à sa disposition.

Soyez tout de même prudent sur l’interprétation du résultat : Comme n’importe qui peut publier sur Internet n’importe quoi sans vérification de son exactitude, vous pouvez tomber sur des informations incomplètes ou incorrectes. Si vous pouvez, contre-vérifiez cette information avec quelques autres sources, pour être certain de sa véracité !

géocache Stroumpf
(Sauver Azrael #10, une cache de Stroumpf)

Images et liens

Beaucoup de puzzles utilisent des images dans leur description. Ces images peuvent contenir des éléments du puzzle, mais elles peuvent aussi être des leurres – la vraie information pourrait se trouver dans les propriétés de l’image… Pour  voir les propriétés d’une image, cliquez bouton droit sur l’image puis cliquez sur Propriétés :  une boite de dialogue apparaît avec l’adresse URL de l’image, sa taille, son titre (qui est aussi affiché quand vous passer votre souris sur l’image), et son texte alternatif (qui est affiché quand l’image n’arrive pas à être chargée, pour une raison quelconque). Ces données peuvent vous donner des indices précieux pour la résolution.

Prêtez aussi attention aux liens dans le texte et à tout ce qui est cliquable sur la page. Une image a normalement une bordure qui change de couleur pour indiquer que c’est un lien, mais le créateur du puzzle a pu désactiver cette bordure. Donc n’ayez pas peur de cliquer sur tout ce que vous voyez !

(image : http://www.mon-diplome.fr/)

Utilise la source, Luke !

Quelques descriptions de cache mystère sont plus que du texte simple. Elles sont écrites pour apparaître correctement dans votre navigateur Internet et peuvent inclure du texte de différentes couleurs et tailles, des images, des tableaux et autre… Parfois, le code source de la page contient des indices qui peuvent vous guider ver la solution.

Pour voir la page source, faire un clic droit sur la page et sélectionner « Afficher la source » (sous Internet Explorer) ou « Code source de la page » (sous Mozilla Firefox). Ou allez dans le menu Affichage en haut et « Code source de la page ». Une fenêtre s’affiche avec quelque chose qui ressemble à un ensemble d’étranges instructions informatiques. Qui sont, en fait, exactement cela ! Le langage de ces instructions est appelé HTML et est une description informatique de comment « dessiner » la page de description.

En plus du texte lisible, vous pouvez y voir des instructions appelées « tags ». Chaque tag commence avec le caractère « <« , suivi par un mot (le type de tag), quelques autres paramètres pour ce tag, et enfin le caractère « > ». Firefox colorie ces tags pour que leurs valeurs soient plus faciles à lire.

Le contenu de la description d’une cache est principalement situé dans la section « Long description » du code HTML. Vous pouvez trouver cette section (ou tout autre mot-clé) en appuyant sur les touches Ctrl-F et en rentrant le texte recherché dans la boite de dialogue qui s’ouvre.

Vous pouvez maintenant aller vous exercer sur la cache d’ePeterso2 « Lesson 2 : Tactics » dédiée aux trains en cliquant sur l’image :

Et maintenant, la 3ème étape de notre tutoriel : les quizz ! Et joyeux Noël 😉

Voir aussi mystery caches – stratégie.

7 réflexions sur “Résoudre des mystery caches (2 – Tactiques)

  1. Bonjour,
    Pour In the plain sight 2, j’ai édité le code, mais impossible de décoder le script (je ne connais pas l’HTML).
    C’est plus simple que ça?!?!

    • Bonjour Dedeff,
      quand tu vas voir le code d’une page, pas besoin de connaître HTML, il te suffit de rechercher (ctrl-F) la partie description de la page, avec les chaines de caractères « ShortDescription » ou « LongDescription ». A ces endroits-là, tu trouveras ce que le proprio de la cache a écrit sur la page et (peut-être) des indices…
      Pour la cache In Plain Sight 2 (archivée, donc on peut la dévoiler un peu), même pas besoin d’aller voir le code, tout est visible sur la page.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s